Avant tout, je pense qu'il est impossible de motiver une équipe si vous même n'êtes pas motivés dans ce que vous faite !!!
et soyez naturel.

Ecoute

A chaque début de projet, je rencontre tous les acteurs du projet afin de connaitre leur parcours, d'où ils viennent, ce qu'il aime, n'aime pas, ce qu'ils veulent faire, apprendre.
Ne pas oublier de faire la même chose lorsque vous avez un nouvel intervenant sur le projet :-)
Ceci vous permet d'identifier vos ressources et de positionner vos équipes : les experts voudrons peut-être encadrer des développeurs plus juniors entrer plus dans le fonctionnel...

Il y a toujours des choses à apprendre, même si le développeur expérimenté ne veut pas être chef de projet (ce qui peut se comprendre), vous pouvez par exemple travailler avec lui sa relation avec l'équipe ou mieux avec le client.


Communication

Le point le plus difficile :-)

Présentez vos règles du jeu à l'équipe

  • comment vous fonctionnez : votre organisation personnel et votre méthode de gestion de projet : points individuels, disponibilité, vos contraintes, vos attentes, ce que vous n'aimez pas, ce que vous attendez de chacun. Vous devez être clair dans votre attente.
  • la stratégie que vous mettez en place
  • les risques que vous avez identifiés


Présentez l'avancement du projet à votre manager (ou directeur de projet):

  • Idem que ce que vous dites à l'équipe, mais en plus concis ! Ne présentez pas les erreurs d'un collaborateur sauf si vous voulez que votre manager s'en occupe.
  • Mais insistez sur ce que fait chaque personne de votre équipe : les difficultés qu'elle rencontre, les problèmes qu'elle a corrigé ou contourné
  • Votre objectif est que votre manager connaisse grandes activités du projet avec les acteurs, pour qu'il puisse les rencontrer et leur montrer qu'il sait ce qu'il se passe sur le projet.


Ne parlez pas des difficultés que vous avez avec un collaborateur à un autre membre de l'équipe

Cela se saura rapidement et vous perdrez la confiance du collaborateur en difficulté et il sera démoralisé donc impossible d'atteindre ses objectifs.

Enlevez les mots "Encore" et "Toujours" de votre vocabulaire

Essayer de faire une phrase positive avec ces 2 mots : C'est impossible.
Par exemple :

  • tu n'as pas encore corrigé le bug ?
  • tu es toujours sur les tests d'intégration ?
  • tu es encore en retard
  • tes chiffrages sont toujours pessimistes

...
Cela ne fait pas avancer le schmilblick et plombe le collaborateur.

Ne cassez pas une initiative même si elle n'est pas bonne

Il arrive qu'un collaborateur prenne une initiative et se "trompe" de chemin; par exemple quelqu'un qui se trompe dans les priorités du projet et travaille sur un chantier de priorité basse alors qu'il y a d'autres activités plus importantes.
Le collaborateur n'est pas en "faute" mais votre communication des objectifs, priorités et de votre stratégie l'est.
Analyser à quel moment et pourquoi les messages ne sont pas bien passés (une réunion hebdomadaire annulée, un mail de 6 pages que personne n'a lu, une communication verbale floue,...)


Félicitez en public et recadrer en tête à tête

Félicitez en public

Les félicitations sont collectives : c'est le collectif qui gagne.
Vous devez dire des mots comme : "Bravo", "Merci", "Bien joué", "Bon boulot" etc....

Recadrer en tête à tête

Inutile de vous "lâcher" sur un collaborateur qui a fait une boulette (quelque soit la boulette), mais mobilisez l'équipe pour trouver une solution.
Tout ce qui ne nous rapproche pas de la solution est considéré comme inutile.
De plus, une engueulade en public ne sert à rien (juste à vous défouler) et juste après votre lynchage vous n'avez pas 1 mais 2 problèmes : votre problème initial + votre collaborateur qui n'a plus aucune motivation.
De plus, vous allez faire "peur" à votre équipe : personne n'aime se faire incendier en public, vous cherchez la motivation pas la démotivation.

Confiance

Pas de motivation sans confiance.
La confiance ne s'achète pas, elle ne se donne pas non plus, elle s'acquiert par des résultats qui font suite à des engagements.
Je délègue régulièrement des tâches à mon équipe, tâches qui sont généralement des livrables auprès du client, je me rajoute une marge de sécurité pour ne pas avoir trop de pression et je regarde si le collaborateur tient ces engagements et si il me tient informé de son avancement.

Attention, la confiance n'est pas éternelle, même si vous avez confiance, continuez à regarder, analyser, contrôler.


Responsabilisation

Sur votre projet, vous avez tout une série de tâches transversales qui

  1. motiveront vos équipes
  2. éviteront que toutes les informations passent par vous


On peut trouver des tâches d'audit dans CVS, point d'entrée pour des modules fonctionnels, la validation d'un framework,...

La stratégie du projet doit être une décision collégiale, l'implication de l'équipe dans la mise en place de stratégie est une forme de responsabilisation.


Respect

Tout le monde n'est pas comme vous.
Tout le monde est différent, le respect commence par accepter les différences mais elles ne doivent pas rentrer en conflits avec votre mode de fonctionnement sur le projet.
Si vous avez un développeur qui travaille de 12h à 21h car il est insomniaque cela se comprend mais cela peut-être incompatible avec votre projet. Mais respectez vos collaborateurs, ne "crachez" pas sur leur travail.


Analyse

Analysez le comportement de chaque personne, parfois quelques signes montrent un raz le bol, discuter pour comprendre ce qu'il se passe et agissez.
Les horaires, l'attitude générale, le comportement, la qualité des livrables, l'approche des nouveaux problèmes sont des points à analyser qui peuvent montrer une démotivation d'un collaborateur, communiquer pour comprendre.

Analysez les décisions de l'équipe, est-ce qu'elles collent avec la stratégie que vous avez présenté ?


Implication

Vous devez être impliqués dans votre projet, connaitre toutes les difficultés en cours, tous les points chauds de votre projet, tous ce qui doit être livré dans les 7 prochains jours, toutes les spécificités de votre projet.


Ne lâchez rien

Gardez le cap, n'abandonnez pas et ne vous découragez pas.
La recherche de solution doit être votre seule préoccupation.
Un problème mineur oublié va se transformer en un énorme souci sur votre projet et chambouler tous vos plans.


Compréhension

Comprenez les difficultés de vos équipes, ce qui est long, fastidieux ou ennuyeux et faites en sorte de présenter des solutions pour contourner ces difficultés.


Reconnaissance

Soyez reconnaissant du travail de votre équipe. Montrer le travail accomplie toutes les semaines : faites des points d'équipe hebdomadaire de 30 minutes pour présenter une vision globale du projet.
Faites des flashbacks sur les problèmes et comment cela s'est déroulé.


Félicitation.

Et félicitez individuellement et collectivement le travail des collaborateurs et plus globalement celui de l'équipe.
Faites passez des messages à votre hiérarchie pour qu'elle prolonge votre travail de motivation.

Je suis certain que vous avez d'autres pratiques et j'espère pouvoir les partager avec vous.