Quelques exemples

Regardons quelques exemples pour

Sprint A : C'est le drâme

Sprint Golf A On constate en un coup d'oeil que plus de 60% des estimations ont été sous estimées.

Sprint B : Encore un drâme

A avoir peur, on sur-estime toutes les tâches et voici ce qui arrive :
Sprint Golf B

Sprint C : ça s'équilibre MAIS

Sprint Golf C Globalement, c'est bien, mais il y a quand même :

  • 33% d'estimation trop haute
  • 33% d'estimation trop basse


Sprint D : ça va mieux

Sprint Golf D Il n'y a que 33% des estimations qui sont à revoir, donc l'équipe arrive bien à estimer les tâches.

Sprint E : Arrêtez de rêver :-)

Sprint Golf E

Conclusion

Les cartes de Sprint permettent d'avoir une tendance des estimations : Est-ce que l'on est

  • globalement trop haut,
  • ou trop bas ?

Est-ce qu'il y a des modules, fonctionnalités qui sont plus difficiles à estimer ?
Est-ce que la qualité des inputs impacts les estimations ?
.../...
Elles sont aussi très utiles durant les restrospectives afin de travailler sur les Albatros (-3), Eagle (-2), double et triple bogey (+2, +3),
afin de comprendre et identifier les types de tâches sur lesquelles l'équipe a des difficultés sur les estimations.

Eviter de donner une couleur par équipier pour ne pas retomber dans les travers de ce billet : (Choisir la bonne couleur de vos post-it).