Les 4 étapes de la vie d'un Post-It :

  1. Lorsqu'il est attaché avec ses potes
  2. Lorsqu'il est initialisé dans la colonne "Todo"
  3. Lorsqu'il est torturé tous les jours dans la colonne "Do" (ou "On going")
  4. Lorsqu'il fini sa vie dans la colonne "Done".

Je ne parle pas des soirées de torture où les Post-it® "done" sont versés dans une marmitte pour fêter la fin du Sprint... :-)
.
Regardons les 2 états les plus importants : L'initialisation et la vie d'un Post-It® (d'une tâche, UserStory ou fonctionnatité).

L'initialisation d'un Post-It® dans la colonne "Todo"

post_it1.jpg
Le tâche est "nue" mais avec quelques informations intéressantes :

  • Titre de la tâche : Nom de la fonctionnalité (ou Users Story),
  • Estimation : L'estimation faite par l'équipe,
  • Ref Module Fonctionnel : Le nom du module fonctionnel de cette tâche (back office des utilisateurs,...),
  • Dépendance / Criticité : La liste des dépendances et la criticité de cette tâche,
  • Ref liste Exigences : Un pointeur vers les exigences fonctionnelles (ou techniques) de cette tâche.



La vie d'un Post-it® durant son séjour dans la colonne "Do" (ou On going).

Un Post-it® à 4 états : On retrouve bien sur toutes les informations de la tâche à l'initialisation mais en plus :

  • Date de prise en compte : Le jour où la tâche est passée dans la colonne "EN COURS" (do ou on going),
  • Trigramme Développeur(s) : Les initiales du ou des développeurs en charge de la tâche,
  • RAF : Le Reste à faire jour par jour permettant de mettre à jour le BurnDown.


Le dernière RAF doit être à 0 et permet de passer la tâche dans la colonne "Done".
Vous comprenez aussi "Pourquoi les story doivent être petites"; je ne vois pas comment on arrive à écrire des RAF sur plus de 7 jours sur un "petit" Post-It® :-)

Cela reste très simple mais je vous l'ai déjà présenté : Le gout des choses simples.

Si vous écrivez d'autres choses sur vos Post-it®, n'hésitez pas à le partager !